Le dossier du mois

Spécialités des grandes villes

Tour du monde des spécialités culinaires

A la veille des congés d’été, Grand Frais vous propose un tour du monde des spécialités culinaires (street food ou plat populaire) proposées dans les grandes villes du monde. Une sélection de recettes typiques que vous pourrez découvrir et déguster lors de vos pérégrinations estivales…


Destination l’Europe ! Les congés d’été sont l’occasion de s’évader, de découvrir d’autres horizons, d’autres villes, de s’initier à une autre langue et une culture différente, notammentgastronomique. La plupart de ces spécialités culinaires sont des basiques incontournables, qui ont largement dépassé leurs frontières d’origine : mais on prendra plaisir à en (re)découvrir la recette originelle…

Une escapade londonienne ? La capitale anglaise est réputée pour de nombreuses spécialités (le thé, les scones, l’english breakfast, l’agneau à la menthe…) mais c’est le fish and chips qui est considéré comme le plat emblématique de la cuisine anglaise. Né au milieu du XIXème sicle, la recette repose sur l’alliance du poisson frit (cabillaud ou haddock, le plus souvent) et des pommes de terre frites. Les Anglais dégustent leur fish and chips arrosé de vinaigre : à tester !

A Berlin, les spécialités ne manquent pas non plus, mais c’est sans doute en dégustant un bretzel que vous parcourrez la capitale allemande : cette brioche en forme de nœud parsemée de grains de gros sel se trouve dans toutes les boulangeries, et plus particulièrement dans le quartier de Mitte. Le bretzel était à l’origine consommé par les moines au moment du Carême. Désormais il se décline de multiples façons, avec du sésame, du fromage, des graines de pavot, des graines de citrouille…

En Espagne, après avoir goûté aux tapas en début de soirée, on pourra s’attabler autour d’une paëlla : ce plat typique, originaire de Valence, est préparé à base de riz, de safran, de tomates, haricots plats, huile d’olive.... Il connaît de nombreuses variantes : la paëlla de Valence, préparée avec du poulet et du lapin, la paëlla mixte qui associe viande et fruits de mer, la paëlla andalouse qui contient du chorizo en fines tranches… A vous de choisir votre paëlla !

A Rome, comme dans toute l’Italie, la cuisine est authentique, à base d’ingrédients simples et la pasta est reine. Parmi les nombreuses recettes de pâtes que l’on peut déguster dans la ville éternelle, on pourra opter pour les pâtes alla carbonara. On oublie la version franchouillarde, et on opte plutôt pour la vraie recette romaine : 1 jaune d’œuf par personne, auquel on en ajoute un supplémentaire, de la pancetta (les Romains préfèrent le guanciale, une charcuterie à base de joue de porc), du parmigiano reggiano, du sel, du poivre et de l’huile d’olive. Les pâtes seront longues : des spaghettis ou des tagliatelles par exemple.

Enfin, à Athènes, ce sont les légumes du soleil qui seront à l’honneur, avec la fameuse moussaka. Le plat se compose de couches successives de viande de mouton ou d’agneau hachée, d’aubergines et tomates coupées en tranches, le tout recouvert de sauce blanche façon béchamel. Selon la saison, la moussaka peut aussi inclure des courgettes ou des pommes de terre. Autre plat familial de la cuisine grecque, le pastitsio est un gratin de macaroni à la viande très apprécié !


Si vos voyages d’été vous emmènent plus loin que l’Europe, vous pourrez vous régaler de bien d’autres spécialités.

A New York, la ville qui ne dort jamais propose à ses visiteurs une multitude de spécialités issues des nombreuses communautés qui y vivent : les tacos mexicains, les recettes chinoises de Chinatown, les cannolis siciliens et la pizza à pâte fine autour de Mulberry Street, les hot dog que l’on trouve à tous les coins de rues… Mais la recette emblématique de New York reste celle du hamburger, qui se décline de multiples façons, depuis les burgers de fast food jusqu’aux versions plus originales (et plus goûteuses) proposés par les restaurants.

Direction le Québec ? A Montréal, on se réchauffe avec une poutine ! Cette spécialité québécoise se compose de frites, du fromage (cheddar en grains) et une sauce brune au vin qui fait fondre le fromage sur les frites. On trouve la poutine au menu de la plupart des restaurants, avec de nombreuses déclinaisons : poutine à l’italienne, où la sauce brune est remplacée par une sauce tomate, poutine au lard, au steak haché, aux poivrons ou encore aux oignons confits…

Du côté de la cuisine mexicaine, on retrouve les tortillas, des crêpes de maïs ou de blé, qui sont un des éléments de base servant à envelopper et saisir les aliments. On les retrouve dans de nombreuses recettes mexicaines : les enchiladas, où elles sont fourrées de fromage, d’oignons, de poulet, puis roulées et nappées de sauce ; les tacos, où les tortillas sont garnies de viande cuisinée, avec du guacamole, de la crème ; les totopos sont des chips de tortillas triangulaires…

Parmi les spécialités australiennes, on note la meat pie, sorte de tourte à la viande que vous pourrez déguster à Sydney ou Canberra… Présentée en format tartelette, elle est garnie de viande hachée (généralement du boeuf ou du poulet) et de légumes (souvent des champignons). On la sert accompagnée de sauce gravy. Très appréciée en Australie et en Nouvelle-Zélande, cette spécialité australienne est mangée à toute heure de la journée !

Du côté de Rabat, le cœur des gastronomes balancera entre coucous et tajine. Le couscous est sans doute le plat emblématique de la cuisine du Maghreb : au Maroc, il associe grains de semoule, légumes (carottes, courgettes, pommes de terre…) et viandes, mouton ou bœuf (qui ne doivent normalement pas être mélangées). A Rabat, la spécialité est le couscous aux sept légumes (carottes, navets, tomates,  pommes de terre, aubergines, céleri branche, pois chiches) généralement réservé aux occasions particulières.

Pour terminer ce périple, direction Pékin pour déguster le fameux canard laqué ! Cette recette traditionnelle de la cuisine pékinoise était préparée à la cour impériale de la dynastie Ming. Une fois enduit de miel, le canard est rôti pendant plusieurs heures. Il est ensuite découpé en lamelles, puis servi dans une galette cuite à la vapeur, accompagné de sauce à la prune, de concombre et d’oignons de printemps. On pourra aussi goûter aux dim sum, des petites bouchées à la vapeur ou frites, ou à la fondue pékinoise.