Le saviez-vous?

Des fruits secs pour bien débuter l'année

Plaisir et santé : les bienfaits des fruits secs et séchés

Une nouvelle année qui commence et pleins de bonnes résolutions ? Continuez tout de même à vous faire plaisir en ponctuant vos journées de délicieux petits encas à base de fruits secs.

On vous dit tout sur ces petits alliés du quotidien !

 

Qu'appelle-t-on les fruits secs ou fruits séchés ?

On appelle fruits secs des fruits dont la teneur en eau est réduite, ce qui leur garantit une plus longue conservation. Parmi eux, on distingue les fruits naturellement secs (les fruits à coques tels que la noix, la noisette, l’amande…) et les fruits séchés que l’on a déshydratés. Le procédé de déshydratation peut se faire sur fruits entiers, en morceaux ou en tranches. Un corps sucré ou acide leur est souvent ajouté. Les fruits secs trouvent tout particulièrement leur place dans les recettes de pâtisserie, mais ils sont aussi consommés seuls, par les sportifs notamment, pour l’énergie qu’ils procurent.

 

  • L’abricot peut être consommé frais, séché, en jus, en confiture… C’est un fruit riche en fibres, en antioxydants et en vitamine A. L’abricot sec, dont la teneur en eau est réduite, peut se conserver plus longtemps que le fruit frais : il contient alors davantage de vitamine B et est notamment apprécié des sportifs pour l’énergie qu’il apporte grâce à sa richesse en glucides et pour sa forte teneur en fer et en cuivre. L’abricot sec compte environ 30 kcal par fruit.

 

  • L’amande : elle fait partie des fruits à coque oléagineux. Son noyau renferme une ou deux graines, les amandes, qui sont comestibles. L’amande est un fruit très énergétique, riche en lipides, en vitamine E et B, en minéraux et oligo-éléments. Sa consommation serait bénéfique sur le cholestérol LDL, et ferait baisser le risque de maladies cardiovasculaires.

 

  • La cranberry : originaire d’Amérique, la cranberry se consomme fraîche ou séchée. Ces petites baies rouges, utilisées en cuisine, bénéficient également de certaines vertus thérapeutiques et participent notamment à la lutte contre les infections du système urinaires, contre les maladies cardiovasculaires, contre les radicaux libres. Leur composition de ce fruit sec est très riche en anti oxydants.

 

  • Le pruneau : il s’agit en fait d’une prune séchée, naturellement au soleil ou industriellement en four, afin d’être conservée plus longtemps. En France le pruneau d’Agen bénéficie d’un IGP depuis 2002. Le pruneau est apprécié en accompagnement de plats salés ou en dessert, et permet de profiter de son fort pouvoir antioxydant, de sa richesse en fer, en fibres, en vitamines et minéraux. Il est un aliment apprécié des sportifs.

 

  • La noisette : ce mot désigne à la fois le fruit du noisetier, et la graine comestible qu’il contient, consommée en tant que fruit sec. Elle fait partie des oléagineux les plus riches en oméga 9, et apporte entre autres de la vitamine E, des fibres, du cuivre, du fer, du magnésium, du phosphore et de la vitamine B. Comme nombre de fruits secs, elle s’intègre parfaitement dans l’alimentation du sportif.

 

Les fruits secs, on peut aussi les cuisiner !

Pruneaux, abricots secs, cranberries… les fruits séchés trouvent volontiers leur place dans de nombreuses recettes, pour composer des associations sucrées-salées des plus appréciées. On les intègre par exemple dans la préparation de sauces originales, pour accompagner les volailles ou le gibier.

Un autre classique sera la préparation de chutney, sauce d’accompagnement d’origine indienne, qui se décline de différentes façons : chutney d’abricots secs, chutney de cranberries ou chutney d’oignon et raisins secs pour accompagner le foie gras, par exemple…

De même les fruits secs sont un accompagnement qui se prête à la réalisation de nombreuses recettes souvent festives mais pas que : ils sont alors servis avec la viande ou la volaille. Pintade de Noël aux pruneaux, dinde fermière aux abricots et raisons secs, chapon farci aux fruits secs, pavé de cerf sauce vin rouge et pruneaux, tajine de poulet aux abricots… autant de recettes délicieuses dans lesquelles les fruits secs se marient parfaitement aux saveurs de la volaille ou du gibier.

Mais c’est bien sûr au dessert que les fruits secs sont les plus attendus ! Ils entrent dans la composition de nombreuses recettes de gâteaux et biscuits, d’origines différentes : ce sera par exemple un cake de Noël anglais, aux abricots, cranberries et amandes, des cookies aux cranberries et au gingembre, ou en Alsace les fameux Bredeles, des sablés aux amandes et noisettes… Si on regarde vers le Sud, on ne pourra s’empêcher de penser aux treize desserts traditionnels des tables provençales. Les fruits secs sont à l’honneur, avec les quatre mendiants qui symbolisent des ordres religieux : raisins secs (les Dominicains), figues sèches (les Franciscains), noix (les Augustins), amandes (les Carmes).

On dispose également sur la table des treize desserts du nougat noir et du nougat blanc. La liste des six autres desserts varie davantage, mais on peut y compter des fruits frais ou confits, des pruneaux, des dattes, des noisettes, ou des confiseries du type calisson de Provence… selon vos goûts et envies du moment.

 

 

C'est de saison

Praline

La praline, spécialité de la région lyonnaise, est un bonbon constitué d'une amande enrobée de sucre caramé [...]

Commencez par préparer le biscuit roulé :  Séparez les b [...] Lire la suite

  • 8 pers.
  • 1h
  • 20min
×