Accédez à toutes les promos et actus de votre magasin le plus proche.

fleche
Choisir maintenant
Toutes les promos

Localisez-vous pour connaître les promotions exclusives de votre magasin.

actualité

Connaissez-vous l’origine de la dinde de Noël ?

Connaissez-vous l’origine de la dinde de Noël ?
Connaissez-vous l’origine de la dinde de Noël ?
actualité

Connaissez-vous l’origine de la dinde de Noël ?

Partager

La dinde est incontestablement la star de nos repas de fêtes

 

Généralement accompagnée de marrons, elle est farcie selon les goûts et les envies : au foie gras, à la chair à saucisse, aux champignons ou bien encore aux fruits secs.

 

On aime la partager autour d’une grande tablée, mais vous êtes-vous déjà demandé pourquoi était-elle le produit phare du réveillon de Noël ? Pour cela, remontons quelques siècles en arrière.

 

 

D’où vient la traditionnelle dinde ?

 

Le saviez-vous ? La dinde de Noël est arrivée en Europe grâce au célèbre navigateur Christophe Colomb. Décidé à rejoindre l’Asie en empruntant la route de l’ouest, c’est en 1492 que celui-ci avait finalement débarqué, sans le savoir, sur un nouveau continent : l’Amérique.

 

Déjà connu de l’autre côté de l’océan, cet oiseau de basse-cour n’avait jamais frôlé le sol européen. Surpris de voir un tel animal, les conquistadors la comparèrent à une poule aussi grosse qu’un paon. C’est alors que, pensant avoir accosté en Inde, ils la renommèrent la « poule d’Inde » !

 

La poule d’Inde sera alors ramenée en Europe au retour de Colomb et prendra, au fil des années, le fameux nom de « dinde » que l’on connaît si bien ! C’est au XVIème siècle qu’on la retrouvera par la suite sur les grandes tablées aristocratiques, notamment lors d’un banquet en l’honneur de Catherine de Médicis ou encore pour les noces du roi Charles IX.

 

 

L’arrivée de la dinde sur les tables du réveillon

 

Avant que la dinde ne lui vole la vedette, c’est l’oie qui était consommée lors de nos repas festifs car elle garantissait protection et prospérité à ceux qui la mangeaient.

 

Elle fut rapidement détrônée par la dinde pour sa rareté et son exotisme puis progressivement pour son prix moins coûteux.

 

Autrefois onéreuse, son coût était équivalent à celui de 8 poules, mais c’est à partir du XVIIème siècle que la dinde devient plus abordable. Plus grosse que le poulet et moins chère que l’oie, elle fut alors le meilleur compromis pour les repas de fêtes !

La dinde est incontestablement la star de nos repas de fêtes

 

Généralement accompagnée de marrons, elle est farcie selon les goûts et les envies : au foie gras, à la chair à saucisse, aux champignons ou bien encore aux fruits secs.

 

On aime la partager autour d’une grande tablée, mais vous êtes-vous déjà demandé pourquoi était-elle le produit phare du réveillon de Noël ? Pour cela, remontons quelques siècles en arrière.

 

 

D’où vient la traditionnelle dinde ?

 

Le saviez-vous ? La dinde de Noël est arrivée en Europe grâce au célèbre navigateur Christophe Colomb. Décidé à rejoindre l’Asie en empruntant la route de l’ouest, c’est en 1492 que celui-ci avait finalement débarqué, sans le savoir, sur un nouveau continent : l’Amérique.

 

Déjà connu de l’autre côté de l’océan, cet oiseau de basse-cour n’avait jamais frôlé le sol européen. Surpris de voir un tel animal, les conquistadors la comparèrent à une poule aussi grosse qu’un paon. C’est alors que, pensant avoir accosté en Inde, ils la renommèrent la « poule d’Inde » !

 

La poule d’Inde sera alors ramenée en Europe au retour de Colomb et prendra, au fil des années, le fameux nom de « dinde » que l’on connaît si bien ! C’est au XVIème siècle qu’on la retrouvera par la suite sur les grandes tablées aristocratiques, notamment lors d’un banquet en l’honneur de Catherine de Médicis ou encore pour les noces du roi Charles IX.

 

 

L’arrivée de la dinde sur les tables du réveillon

 

Avant que la dinde ne lui vole la vedette, c’est l’oie qui était consommée lors de nos repas festifs car elle garantissait protection et prospérité à ceux qui la mangeaient.

 

Elle fut rapidement détrônée par la dinde pour sa rareté et son exotisme puis progressivement pour son prix moins coûteux.

 

Autrefois onéreuse, son coût était équivalent à celui de 8 poules, mais c’est à partir du XVIIème siècle que la dinde devient plus abordable. Plus grosse que le poulet et moins chère que l’oie, elle fut alors le meilleur compromis pour les repas de fêtes !

Partager