Grand frais

Toutes les promos

Localisez-vous pour connaître les promotions exclusives de votre magasin.

sujet du moment La cuisine bretonne

Les recettes salées de Bretagne
Les recettes salées de Bretagne
sujet du moment

La cuisine bretonne

Les recettes salées de Bretagne

Lorsqu’on évoque la cuisine bretonne, deux idées s’imposent d’emblée : les fameuses galettes de blé noir et les saveurs marines, tout particulièrement les plateaux de fruits de mer. Un concentré de la Bretagne, entre terre et mer ! La cuisine bretonne navigue ainsi entre ces influences, pour nous faire profiter de recettes délicieuses. Envie d’un menu breton ? Voici quelques idées.
 
 
En entrée, on pourra proposer à ses convives une soupe ou un velouté. On pense à la bisque de homard ou à la cotriade, spécialité du sud du Finistère élaborée avec des morceaux de poissons locaux (congre, maquereau, grondin, merlu, bar ou sardine…) et servie avec des pommes de terre à l’eau. La fameuse galette de sarrasin garnie peut, elle aussi, être proposée en entrée : on privilégie le petit format pour la réalisation des galettes au blé noir, et on les garnira de jambon et de fromage pour une version traditionnelle ou de jambon cru, de crème d’artichaut et de tomates séchées pour une recette plus sophistiquée. Du côté des tartes, on pourra proposer une tarte de Cancale, une tarte salée garnie de sauce blanche au muscadet et coquillages recouverte de chapelure et dorée au four. On pense aussi à la tarte aux oignons de Roscoff, dont l’appareil associe crème fraîche et œufs, fromage râpé et éventuellement des lardons… Un menu de fêtes ? On met les noix de Saint-Jacques à l’honneur avec une entrée raffinée !
 
 
Pour le plat de résistance, les options sont variées. La potée bretonne et le Kig-ha-Farz (pot-au-feu breton) sont deux recettes traditionnelles. La potée bretonne associe légumes (pommes de terre, carottes, poireaux, chou, navets…) et viande de porc (parfois de bœuf également), avec quelques différences d’une région de Bretagne à une autre. Le Kig-ha-Farz est à l’origine un plat du pauvre originaire du Pays de Léon associant légumes et viande, à faire mijoter pendant le travail de la journée. Ce plat se distingue par l’utilisation d’une pâte à base de farine de sarrasin traditionnellement cuite dans un sac plongé dans le bouillon de la viande. Une fois cuite, on l’émiette pour en faire une sorte de semoule au goût proche de celui de la galette de blé noir. Quant à la bardatte, c’est une recette de chou farci de chair de lapin ou de lièvre garni de fines herbes, mis en terrine et cuit au four.
 
 
Pour séduire ses convives, on pourra aussi opter pour les produits issus de la mer, qui sont nombreux en Bretagne. Pour un repas en toute simplicité, on appréciera une recette de mouclade : les moules revenues dans une casserole sont disposées dans un plat à gratin et nappées d’un mélange d’oignons, crème fraîche, jaunes d’œuf, cidre et curry, avant d’être passées au grill. Pour un  menu plus recherché, on pourra cuisiner les coquilles Saint-Jacques de multiples façons (pourquoi pas une choucroute de la mer, avec brochettes de Saint-Jacques), opter pour un plat de poisson comme une sole rôtie à la bisque de homard, un colin à la bretonne (une sauce blanche garnie d'une julienne de poireau, céleri et oignon étuvés au beurre) ou un brochet au beurre blanc. Enfin ou pourra jouer le grand jeu avec un homard à l’armoricaine. Il s’agit en fait du homard à l’américaine, une recette classique de la gastronomie française qui met à l’honneur le homard breton.

Les recettes salées de Bretagne

Lorsqu’on évoque la cuisine bretonne, deux idées s’imposent d’emblée : les fameuses galettes de blé noir et les saveurs marines, tout particulièrement les plateaux de fruits de mer. Un concentré de la Bretagne, entre terre et mer ! La cuisine bretonne navigue ainsi entre ces influences, pour nous faire profiter de recettes délicieuses. Envie d’un menu breton ? Voici quelques idées.
 
 
En entrée, on pourra proposer à ses convives une soupe ou un velouté. On pense à la bisque de homard ou à la cotriade, spécialité du sud du Finistère élaborée avec des morceaux de poissons locaux (congre, maquereau, grondin, merlu, bar ou sardine…) et servie avec des pommes de terre à l’eau. La fameuse galette de sarrasin garnie peut, elle aussi, être proposée en entrée : on privilégie le petit format pour la réalisation des galettes au blé noir, et on les garnira de jambon et de fromage pour une version traditionnelle ou de jambon cru, de crème d’artichaut et de tomates séchées pour une recette plus sophistiquée. Du côté des tartes, on pourra proposer une tarte de Cancale, une tarte salée garnie de sauce blanche au muscadet et coquillages recouverte de chapelure et dorée au four. On pense aussi à la tarte aux oignons de Roscoff, dont l’appareil associe crème fraîche et œufs, fromage râpé et éventuellement des lardons… Un menu de fêtes ? On met les noix de Saint-Jacques à l’honneur avec une entrée raffinée !
 
 
Pour le plat de résistance, les options sont variées. La potée bretonne et le Kig-ha-Farz (pot-au-feu breton) sont deux recettes traditionnelles. La potée bretonne associe légumes (pommes de terre, carottes, poireaux, chou, navets…) et viande de porc (parfois de bœuf également), avec quelques différences d’une région de Bretagne à une autre. Le Kig-ha-Farz est à l’origine un plat du pauvre originaire du Pays de Léon associant légumes et viande, à faire mijoter pendant le travail de la journée. Ce plat se distingue par l’utilisation d’une pâte à base de farine de sarrasin traditionnellement cuite dans un sac plongé dans le bouillon de la viande. Une fois cuite, on l’émiette pour en faire une sorte de semoule au goût proche de celui de la galette de blé noir. Quant à la bardatte, c’est une recette de chou farci de chair de lapin ou de lièvre garni de fines herbes, mis en terrine et cuit au four.
 
 
Pour séduire ses convives, on pourra aussi opter pour les produits issus de la mer, qui sont nombreux en Bretagne. Pour un repas en toute simplicité, on appréciera une recette de mouclade : les moules revenues dans une casserole sont disposées dans un plat à gratin et nappées d’un mélange d’oignons, crème fraîche, jaunes d’œuf, cidre et curry, avant d’être passées au grill. Pour un  menu plus recherché, on pourra cuisiner les coquilles Saint-Jacques de multiples façons (pourquoi pas une choucroute de la mer, avec brochettes de Saint-Jacques), opter pour un plat de poisson comme une sole rôtie à la bisque de homard, un colin à la bretonne (une sauce blanche garnie d'une julienne de poireau, céleri et oignon étuvés au beurre) ou un brochet au beurre blanc. Enfin ou pourra jouer le grand jeu avec un homard à l’armoricaine. Il s’agit en fait du homard à l’américaine, une recette classique de la gastronomie française qui met à l’honneur le homard breton.

Découvrez tous Nos conseils

sujet du moment

Bien choisir et bien préparer ses viandes à griller au barbecue

sujet du moment

Les poissons et crustacés, une bonne alternative au barbecue

sujet du moment

Les accompagnements pour le barbecue

sujet du moment

Les bienfaits des fruits secs

sujet du moment

Dinde, chapon et gibier : le trio des recettes de Noël

sujet du moment

Produits de la terre et de la mer pour Noël

Vous parlez de nous#grandfrais

Suivez l’actualité de l’enseigne et partagez vos recettes sur nos réseaux sociaux !