Le dossier du mois

Fruits et légumes exotiques

La cuisine asiatique, des saveurs originales et raffinées

Nems, sushis, wok… certaines recettes venues de la cuisine asiatique se sont largement imposées dans notre quotidien : même si l’on ne maîtrise pas forcément toute la subtilité de la cuisine asiatique, on déjeune volontiers dans le restaurant chinois du quartier, on se fait livrer régulièrement makis et sushis au bureau… On apprécie également les festivités du Nouvel An chinois, qui sont l’occasion de déguster des recettes telles que les nouilles sautées, le canard laqué, ou le porc au caramel et de remplir ses placards d’ingrédients généralement plus difficiles à trouver dans les magasins d’alimentation classiques et qui abondent chez Grand Frais.  

Car, si l’envie vous prend de vous essayer à la cuisine chinoise ou thaïlandaise, il vous faudra vous équiper d’ingrédients spécifiques, qui reviennent régulièrement dans les recettes originaires d’Asie. C’est le cas des germes de soja (ou plus précisément de haricot mungo) que l’on retrouve dans les soupes, les salades où elles apportent leur croquant, dans les nems et rouleaux de printemps… Grand Frais vous invite par exemple à découvrir ses recettes de wok de nouilles sautées ou sa salade de haricot mungo. Le chou chinois (ou pak choi) est lui aussi un indispensable dans la composition des salades et nems, mais on pourra tout à fait le servir en gratin ou cuit au wok. Grand Frais vous propose également la soupe de chou chinois et brochettes de porc.

Plus originale, la papaye verte se consomme comme un légume. Pelée, elle est excellente cuite à l’eau et accommodée en gratin. Elle accompagne à merveille les viandes. On peut également l’utiliser bouillie, en friture ou râpée dans les salades composées, accompagnée de crevettes par exemple. Le liseron d’eau, quant à lui, est un légume vert à la saveur douce, que l’on peut consommer cru en salade. Le plus souvent, cependant, on préfère le cuisiner poêlé quelques minutes ou blanchi comme les épinards. Pour expérimenter des saveurs particulières, on pourra se tourner vers le concombre amer (aussi nommé kho qua ou margose), qui se distingue par son goût très amer : dans la cuisine chinoise, il est l’ingrédient central d’un plat traditionnel, le porc au concombre amer, associé à des oignons, du gingembre, de la sauce aux haricots noirs. Mais il est aussi utilisé dans la cuisine japonaise, ou en infusion au Viet Nam. Enfin le kai lan offre une saveur proche de celle du brocoli occidental. Pratique, il ne demande qu’une cuisson très brève. On le sert sauté avec du bœuf, du porc ou des crevettes, avec des nouilles ou dans des soupes.

DOSSIER - Un partenariat très gourmand !

Notre partenariat avec l'École Hôtelière Savoie Léman

C’EST PARTI… POUR 8 MOIS DE CUISINE AVEC NOS FRU [...]

DOSSIER - Un partenariat très gourmand !

LA RECETTE DU MOIS : NOVEMBRE

En novembre, Mathilde vous propose sa recette de Pancakes au butternut. Cliquez ici pour acc [...]

C'est de saison

Manioc

Originaire d’Amérique du Sud, le manioc a été introduit en Afrique au XIXème siècle via le trafic d’esclave [...]