Le dossier du mois

Le jour de Mardi-gras

Mardi-gras s’invite dans nos assiettes, les recettes sucrées pour le goûter

Mardi-Gras est l’une des fêtes préférées des enfants. C’est en effet l’occasion rêvée pour manger des pâtisseries et se déguiser pour fêter le Carnaval ! Autrefois, Mardi-gras était une période festive qui marquait la fin de la « semaine des sept jours gras » qui précédait une période de jeûne. Aujourd’hui, nous avons conservé le plaisir de préparer nous-même les pâtisseries qui charment les papilles des petits et des grands. Grand Frais vous propose de passer en revue les différentes spécialités et vous donne les clefs d’un goûter que vous n’êtes pas prêt d’oublier.

Beignet, bugne, donut, oreillette, churros, crêpe, gaufre, pancake…Nous avons l’embarras du choix. La crêpe est la pâtisserie la plus universelle. La recette est simple et accessible à tous âges. Les beignets sont tout aussi populaires, mais les recettes et appellations varient d’une région à l’autre.

Dans le Sud : Notre tour d’horizon débute en Provence où les oreillettes à la fleur d’oranger et au zeste de citron sont reines. La pâte peut également être aromatisée avec un peu de rhum, comme à Montpellier. Elles peuvent être craquantes à souhait ou moelleuses grâce à de la pâte levée. L’huile est mise à l’honneur dans cette région et sert à la cuisson de la majorité de ces mets, comme à Nice où les ganses sont frites dans l’huile d’olive.

Dans le Sud-Ouest, on les nomme « les merveilles bordelaises » ou « merveilles de Gascogne ». Elles se découpent en différentes formes et s’entaillent au centre.

Les bugnes sont, quant à elles, la spécialité de la région lyonnaise. La pâte levée en est l’ingrédient essentiel. Les formes sont diverses et laissent libre cours à la créativité. Lorsqu’elles sont encore chaudes, elles sont roulées dans le sucre pour notre plus grand bonheur.

Dans le Nord : On y préfère les gaufres aux beignets pour la simple raison qu’historiquement, le Nord ne produisait pas d’huile mais du beurre.

« Les roussettes » n’est pas un surnom donné aux jeunes filles de Strasbourg, ce sont des anneaux cannelés parfumés au kirsh typique de la région. Les Lorrains, quant à eux, se régalent avec les corvechets.

C’est en Franche Comté qu’ont été inventés les fameux pets-de-nonne, aussi nommés « soupirs de nonnes ». Ce sont des boules de pâte à choux frites et légèrement croustillantes.

En Charente et en Anjou, ce sont les botteraux ou encore les tourtisseaux qui sont les plus cuisinés.

Nos conseils et astuces pour réussir vos pâtisseries :


La cuisson

Que ce soit dans la pâte avec l’huile d’olive, ou pour la cuisson, les huiles sont souvent nécessaires, mais attention, toutes ne sont pas recommandées pour faire de la friture. Nous vous conseillons de privilégier l’huile de pépins de raisins, l’huile d’arachide et l’huile de tournesol.

Aussi, pensez à vous équiper d’une écumoire, essentielle pour récupérer vos beignets avec le moins de matière grasse possible. Du papier absorbant vous aidera également à retirer le surplus d’huile.

Concernant les crêpes, si vous voulez respecter la tradition, vous pouvez vous amuser à les faire sauter en tenant la poêle de la main droite et une pièce dans la main gauche. Si dès le premier essai, la crêpe atterrit sur le haut d'un placard, cela signifie que vos prochaines récoltes seront abondantes.


Les ingrédients qui vont faire la différence :

Pour plus de moelleux :

Pour une préparation rapide et efficace, préférez la levure chimique qui peut rendre vos beignets et crêpes moelleux ou croustillants selon la recette. La levure de boulanger est parfaite pour un aspect brioché mais demande un certain temps de repos pour que la pâte lève.

Les liquides vont, eux aussi, jouer un rôle important dans les consistances. La bière et l’eau gazeuse allègent la pâte quand le lait peut l’alourdir tout en lui apportant plus de moelleux.

Selon les recettes et les régions, on peut agrémenter la pâte de beurre, de crème fraîche ou de fromage blanc. La crème rend ces pâtisseries très moelleuses, et le fromage apporte une pointe d'acidité.

Pour plus de gourmandise :

La pâte peut également être parfumée à la fleur d’oranger, à la vanille ou au rhum par exemple.

Une fois la cuisson achevée, vous pouvez saupoudrer les beignets de sucre ou de sucre glace. Attention, il est préférable d’attendre qu’ils soient bien froids pour éviter qu’ils n’absorbent tout le sucre.

Beignets et crêpes peuvent, bien évidemment, être accompagnés de confitures, et de toutes autres pâtes à tartiner.

Pour un goûter complet

N’hésitez pas à préparer également vos boissons, car le sucre donne soif ! Avec des ingrédients déjà utilisés pour réaliser vos pâtisseries (le lait et le sucre), vous pourrez facilement préparer de délicieux milk shakes.

DOSSIER - Dossier Apéritif

Recettes apéritives sucrées/salées

Envie d’un apéritif original ? Pourquoi ne pas [...]

Le Saviez-vous?

Votre pique-nique bien au frais

Pour conserver tous vos produits au frais lors de vos pique-niques, Grand Frais commercialis [...]

C'est de saison

Fraise gariguette

Les Romains se faisaient déjà des masques de beauté à base de fraises ! Mais jusqu’au début du XVIIIème siè [...]