Grand frais

Toutes les promos

Localisez-vous pour connaître les promotions exclusives de votre magasin.

sujet du moment La cuisine russe

Au menu : un repas à la russe
Au menu : un repas à la russe
sujet du moment

La cuisine russe

Au menu : un repas à la russe

La cuisine russe fait se rencontrer une cuisine simple et populaire, censée aider à affronter un climat rigoureux et une cuisine plus raffinée, née des liens entre la cour des tsars et la France, notamment au XVIIIème siècle. Sur la table russe, on trouvera donc une cuisine simple, colorée et savoureuse. 
 
 
En début de repas, on pourra se voir proposer une soupe dont les ingrédients pourront être le chou (pour le chtchi) ou la betterave (pour le borchtch). Mais il peut aussi s’agir d’une soupe à la viande ou au poisson. Enfin le kvas, une boisson fermentée et pétillante légèrement alcoolisée est utilisé pour la préparation de certaines soupes froides. En entrée, les salades tiennent également une place de choix dans les menus russes. On peut se régaler de la fameuse salade russe (ou salade Olivier du nom de son créateur, chef au restaurant l’Hermitage à Moscou dans les années 1860) dont la recette originelle a largement évolué pour la rendre plus accessible : elle associe généralement pommes de terre, cornichons, petits pois, carottes, oignons et œufs accompagnés d’une mayonnaise. La « vinaigrette » (salade de betteraves rouges et pommes de terre) et le « hareng en manteau » sont deux autres recettes très appréciées.
 
 
 
En plat de résistance, viandes et poissons entrent dans la composition de plats variés. La viande peut être servie cuite dans une bouillie ou une soupe. Il peut s’agir d’abats associés à des céréales ou de volailles cuites au four. La viande hachée est également très appréciée. L’esturgeon ou la carpe sont des poissons que l’on retrouve fréquemment sur les tables russes. La cuisine russe propose volontiers des légumes farcis, choux ou courgettes, ou des sortes de raviolis farcis, à bouillir ou à griller. En accompagnement de la viande ou du poisson, on sert des bouillies, des céréales ou des champignons. Le chou, les pommes de terre ou les légumes verts sont aussi des accompagnements fréquents. 
 
 
 
Du côté des saveurs sucrées, la cuisine russe n’est pas en reste : de nombreux desserts pourront venir conclure votre repas. Traditionnellement, on note beaucoup de recettes de fruits cuits au four, pommes ou baies. Mais le fromage blanc est également un ingrédient de base des desserts russes, qui permet de confectionner des galettes ou des brioches que l’on pourra accompagner de miel, de confiture, de fruits secs… Le gâteau lait d’oiseau (ptichie moloko) est un gâteau composé d’une couche de crème entre deux génoises recouvert d’un glaçage au chocolat et s’avère tout simplement délicieux. Enfin, la cuisine russe regorge de confiseries !

Au menu : un repas à la russe

La cuisine russe fait se rencontrer une cuisine simple et populaire, censée aider à affronter un climat rigoureux et une cuisine plus raffinée, née des liens entre la cour des tsars et la France, notamment au XVIIIème siècle. Sur la table russe, on trouvera donc une cuisine simple, colorée et savoureuse. 
 
 
En début de repas, on pourra se voir proposer une soupe dont les ingrédients pourront être le chou (pour le chtchi) ou la betterave (pour le borchtch). Mais il peut aussi s’agir d’une soupe à la viande ou au poisson. Enfin le kvas, une boisson fermentée et pétillante légèrement alcoolisée est utilisé pour la préparation de certaines soupes froides. En entrée, les salades tiennent également une place de choix dans les menus russes. On peut se régaler de la fameuse salade russe (ou salade Olivier du nom de son créateur, chef au restaurant l’Hermitage à Moscou dans les années 1860) dont la recette originelle a largement évolué pour la rendre plus accessible : elle associe généralement pommes de terre, cornichons, petits pois, carottes, oignons et œufs accompagnés d’une mayonnaise. La « vinaigrette » (salade de betteraves rouges et pommes de terre) et le « hareng en manteau » sont deux autres recettes très appréciées.
 
 
 
En plat de résistance, viandes et poissons entrent dans la composition de plats variés. La viande peut être servie cuite dans une bouillie ou une soupe. Il peut s’agir d’abats associés à des céréales ou de volailles cuites au four. La viande hachée est également très appréciée. L’esturgeon ou la carpe sont des poissons que l’on retrouve fréquemment sur les tables russes. La cuisine russe propose volontiers des légumes farcis, choux ou courgettes, ou des sortes de raviolis farcis, à bouillir ou à griller. En accompagnement de la viande ou du poisson, on sert des bouillies, des céréales ou des champignons. Le chou, les pommes de terre ou les légumes verts sont aussi des accompagnements fréquents. 
 
 
 
Du côté des saveurs sucrées, la cuisine russe n’est pas en reste : de nombreux desserts pourront venir conclure votre repas. Traditionnellement, on note beaucoup de recettes de fruits cuits au four, pommes ou baies. Mais le fromage blanc est également un ingrédient de base des desserts russes, qui permet de confectionner des galettes ou des brioches que l’on pourra accompagner de miel, de confiture, de fruits secs… Le gâteau lait d’oiseau (ptichie moloko) est un gâteau composé d’une couche de crème entre deux génoises recouvert d’un glaçage au chocolat et s’avère tout simplement délicieux. Enfin, la cuisine russe regorge de confiseries !

Découvrez tous Nos conseils

sujet du moment

Bien choisir et bien préparer ses viandes à griller au barbecue

sujet du moment

Les poissons et crustacés, une bonne alternative au barbecue

sujet du moment

Les accompagnements pour le barbecue

sujet du moment

Les bienfaits des fruits secs

sujet du moment

Dinde, chapon et gibier : le trio des recettes de Noël

sujet du moment

Produits de la terre et de la mer pour Noël

Vous parlez de nous#grandfrais

Suivez l’actualité de l’enseigne et partagez vos recettes sur nos réseaux sociaux !