Accédez à toutes les promos et actus de votre magasin le plus proche.

fleche
Choisir maintenant
Toutes les promos

Localisez-vous pour connaître les promotions exclusives de votre magasin.

actualité

Les moules de bouchot

Les moules de bouchot
Les moules de bouchot
actualité

Les moules de bouchot

Partager

Éleveurs de moules "un métier de passion"

 


Partons à la rencontre de Sylvain et Hugo Cornée, père et fils, mytiliculteurs dans la baie du Mont-Saint-Michel. Ils élèvent des moules de bouchot, les seules en France à bénéficier d'une appellation d'origine protégée (AOP). Gustatives, mais exigeantes. Elles se récoltent de juillet jusqu'à début février

 

 

 

Une histoire de famille


Cela fait 34 ans que Sylvain Cornée pratique le métier de Mytiliculteur. Il tient l’exploitation de son beau-père et a décidé d’en donner la responsabilité à son fils Hugo. Le plus souvent, ces exploitations sont familiales et se transmettent de génération en génération depuis les années 1950, quand les premiers mytiliculteurs, venus des Charentes se sont installés dans la baie du Mont-Saint-Michel.
 

 

« C’est un métier passion. En saison, nous travaillons six ou sept jours par semaine,
et ce sont des journées de douze heures. En fonction des marées, nous sortons en mer de nuit comme de jour, qu’il pleuve, qu’il vente ou qu’il y ait du brouillard… » 
Sylvain Cornée

 

 

La production des moules de Bouchot


C’est au Vivier-sur-Mer, premier port conchylicole de France, à quelques kilomètres de Dol-de-Bretagne et non loin du Mont-Saint-Michel que se déroule un étrange ballet. Ce sont les « amphibies », des bateaux très larges et d'une douzaine de mètres munis de grues qui servent à récolter les moules. On y retrouve aussi les « yoles », des bateaux plats de 7,90 mètres qui se succèdent sur la route pour atteindre la plage de la baie du Mont-Saint-Michel. Les yoles sont utilisées pour entretenir les lignes de pieux où grandissent les moules de bouchot.


La moule de bouchot est la préférée des gastronomes. Elle se développe sur des pieux de cinq à six mètres de long, enfoncés de moitié dans le sable. 
 

 

 

Une récolte qui respect l’écosystème


Les moules de la baie du Mont-Saint-Michel, sont les seuls produits de la mer à bénéficier d’une appellation d’origine protégée (AOP). « L’AOP est très importante, nous [42 producteurs de la baie] l’avons obtenue en 2011, explique Sylvain. D’abord, elle représente une garantie pour le consommateur qui sait que ces moules ont été élevées dans des conditions optimales ! Dans la baie, l’eau est riche en nutriments et en biodiversité, ce qui donne à nos moules leur teneur en chair et ce goût si particulier. Et nous avons choisi de protéger notre écosystème : le taux d’ensemencement ne dépasse pas 55 à 60 % selon les zones, les 35 ou 45 % restants sont laissés en jachère, pour préserver les ressources nutritives. »

 

Et si ce petit avant-goût du magazine vous a plu, et que vous en voulez encore plus, n’attendez plus ! Cliquez-ici pour consulter l’intégralité du magazine en ligne !

 

Éleveurs de moules "un métier de passion"

 


Partons à la rencontre de Sylvain et Hugo Cornée, père et fils, mytiliculteurs dans la baie du Mont-Saint-Michel. Ils élèvent des moules de bouchot, les seules en France à bénéficier d'une appellation d'origine protégée (AOP). Gustatives, mais exigeantes. Elles se récoltent de juillet jusqu'à début février

 

 

 

Une histoire de famille


Cela fait 34 ans que Sylvain Cornée pratique le métier de Mytiliculteur. Il tient l’exploitation de son beau-père et a décidé d’en donner la responsabilité à son fils Hugo. Le plus souvent, ces exploitations sont familiales et se transmettent de génération en génération depuis les années 1950, quand les premiers mytiliculteurs, venus des Charentes se sont installés dans la baie du Mont-Saint-Michel.
 

 

« C’est un métier passion. En saison, nous travaillons six ou sept jours par semaine,
et ce sont des journées de douze heures. En fonction des marées, nous sortons en mer de nuit comme de jour, qu’il pleuve, qu’il vente ou qu’il y ait du brouillard… » 
Sylvain Cornée

 

 

La production des moules de Bouchot


C’est au Vivier-sur-Mer, premier port conchylicole de France, à quelques kilomètres de Dol-de-Bretagne et non loin du Mont-Saint-Michel que se déroule un étrange ballet. Ce sont les « amphibies », des bateaux très larges et d'une douzaine de mètres munis de grues qui servent à récolter les moules. On y retrouve aussi les « yoles », des bateaux plats de 7,90 mètres qui se succèdent sur la route pour atteindre la plage de la baie du Mont-Saint-Michel. Les yoles sont utilisées pour entretenir les lignes de pieux où grandissent les moules de bouchot.


La moule de bouchot est la préférée des gastronomes. Elle se développe sur des pieux de cinq à six mètres de long, enfoncés de moitié dans le sable. 
 

 

 

Une récolte qui respect l’écosystème


Les moules de la baie du Mont-Saint-Michel, sont les seuls produits de la mer à bénéficier d’une appellation d’origine protégée (AOP). « L’AOP est très importante, nous [42 producteurs de la baie] l’avons obtenue en 2011, explique Sylvain. D’abord, elle représente une garantie pour le consommateur qui sait que ces moules ont été élevées dans des conditions optimales ! Dans la baie, l’eau est riche en nutriments et en biodiversité, ce qui donne à nos moules leur teneur en chair et ce goût si particulier. Et nous avons choisi de protéger notre écosystème : le taux d’ensemencement ne dépasse pas 55 à 60 % selon les zones, les 35 ou 45 % restants sont laissés en jachère, pour préserver les ressources nutritives. »

 

Et si ce petit avant-goût du magazine vous a plu, et que vous en voulez encore plus, n’attendez plus ! Cliquez-ici pour consulter l’intégralité du magazine en ligne !

 

Découvrez toutes nos actualités

actualité

Mixez vos envies avec la crevette 30/50 ASC

actualité

Le maquereau, une pêche intelligente

actualité

Ecosse, au cœur du saumon

actualité

L'emballage en toute transparence

actualité

C’est Open-Bar pour les daurades !

actualité

Commandez votre plateau de fruits de mer !