Grand frais

Toutes les promos

Localisez-vous pour connaître les promotions exclusives de votre magasin.

actualité Le petit guide des huîtres

Le petit guide des huîtres
Le petit guide des huîtres
actualité

Le petit guide des huîtres

Partager

Star des repas de fêtes, l'huître est appréciée pour sa saveur iodée et sa chair délicate. Nous vous proposons de tout savoir sur ces huitres, voici notre guide :

 

Les règles de conservation 

 

  • Conserver les huîtres dans un endroit frais entre 8 et 12 °C (cave, garage, bac à légumes du frigo)
  •  S’assurer que le coquillage est vivant au moment de la consommation :
  • Ouvert, il contient de l’eau
  •  Son rebord noir se rétracte sous l’effet d’une pointe de couteau ou de jus de citron
  • Il n’y a pas de date limite de consommation, même s’il est conseillé de les consommer dans les 10 jours après la date de conditionnement

 

 

L'art d'ouvrir les huîtres, le mode d'emploi

 

Munissez-vous d’une paire de gants, d’un torchon de cuisine pour les maintenir et d’un couteau à huîtres et souvenez-vous, ce n’est pas le couteau qui doit bouger mais le poignet qui tient l’huître !

 

 

La typologie

 

  • Une forme plate et arrondie
  • Une chair ferme et croquante au goût de noisette
  •  Espèce indigène européenne, déjà connue des Romains
  • Plus fragile que l’huître creuse et moins répandue
  • Appréciée des amateurs

 

FINE, SPÉCIALE, SUPER SPÉCIALE, LEUR DIFFÉRENCE ? LE TAUX DE CHAIR !

Le taux de chair correspond à ce qui se consomme à l’intérieur de l’huître. Il s’exprime en % du poids total du coquillage. Selon ce taux de chair, on parlera alors d’huître fine, spéciale ou super spéciale.

 

 

Taux de chair entre 6,5% et 10,5%

Chair fine, peu charnue

Pour des consommateurs occasionnels

 

 

Taux de chair entre 10,5 % et 12,5 %

Charnues et moins iodées que les Fines

Goût prononcé

Pour les amateurs

 

 

 Taux de chair supérieur à 12,5 %

Élevées en zone riche en phytoplancton

Goût très doux

Pour les consommateurs avertis

 

 

La typologie 

 

 

  • L’huître la plus répandue sur le marché
  • Issue d’écloserie ou captée naturellement dans les bassins d’Arcachon, de Marennes Oléron et des côtes Vendéennes, elle est ensuite élevée dans d’autres bassins de production
  • Met 2 à 4 ans pour atteindre une taille propre à la consommation

 

 

Le calibre 

 

Le calibre défnit la taille du coquillage. Mais attention, c’est à l’envers que l’on compte ! Les numéros 5 et 6 sont les plus petits calibres, et 1 et 0 les plus grands.

 

 

 

Les 7 bassins Français 

 

Avec ses 7 bassins de production, la France est le premier pays producteur d’huîtres.
Découvrez la diversité et la typicité de chaque bassin : à chaque bassin ses qualités gustatives !

 

 

Huître Marennes Oléron

L’appellation « de claire » est donnée aux coquillages affinés en fin d’élevage dans des « claires », anciens marais salants du bassin de marennes oléron. Cet affinage leur confère un goût iodé typique.

 

Fines de claire

Les plus connues de France

Idéales pour l’apéritif ou les petites

occasions

Se consomment froides avec du citron

ou du vinaigre aux échalotes

 

 

 

Huître du bassin d'Arcachon

 

Fines d'Arcachon

Peu charnues

Agréablement iodées

Un léger arrière-goût sucré

 

 

Spéciales (idéales à cuisiner) 

Calibre N°1 : grosse taille

Charnues

Idéales au four, gratinées ou farcies

 

 

Spéciales de Noirmoutier 

Saveur équilibrée

Réputées pour la finesse de leur chair

 

 

Huîtres de Normandie

 

Fines Agon BIO

Peu charnues et iodées

Équilibrées en bouche

Une coquille toute en rondeur unique

Élevées à faible densité

 

 

Isigny

Charnues et généreuses

Chair douce et croquante

Un léger parfum de noisette un peu sucré et iodé

 

 

Utah Beach 

Chair généreuse

Mâche intense

Goût doux de noisette

 

 

Huîtres fines de Bouzigues

Les plus iodées

Se distinguent des huîtres de l’Atlantique par leur mode d’élevage : élevées en suspension dans l’étang de Thau

 

Huîtres de Bretagne

 

Huîtres fines de Bretagne Sud 

Élevées dans la baie de Carantec

Affinées dans le Belon

Chair fine, délicate et iodée

 

 

Spéciales de Bretagne

Élevées dans le Morbihan, en baie de Quiberon

Charnues

Délicates et iodées

 

 

Plates de Bretagne affinées Belon 

Chair ferme et croquante

Goût noisette

Une saveur unique

Ouverture délicate

Convient aux amateurs et connaisseurs

 

 

Huîtres fines de Bretagne Nord

 

Fines de Cancale

Peu charnues et salées

Élevées dans la baie du Mont Saint Michel

Idéales pour les consommateurs occasionnels

 

 

Huîtres fines de Cancale BIO 

Élevées dans la baie du Mont Saint Michel

Nées en mer et élevées à faible densité

 

Sentinelle 

Les plus douces, élevées en Irlande en baie de Dundrum et Trawenagh

Pour les plus fins gourmets

Charnues et croquantes

Des notes de noisette et d’amande

 

 

Star des repas de fêtes, l'huître est appréciée pour sa saveur iodée et sa chair délicate. Nous vous proposons de tout savoir sur ces huitres, voici notre guide :

 

Les règles de conservation 

 

  • Conserver les huîtres dans un endroit frais entre 8 et 12 °C (cave, garage, bac à légumes du frigo)
  •  S’assurer que le coquillage est vivant au moment de la consommation :
  • Ouvert, il contient de l’eau
  •  Son rebord noir se rétracte sous l’effet d’une pointe de couteau ou de jus de citron
  • Il n’y a pas de date limite de consommation, même s’il est conseillé de les consommer dans les 10 jours après la date de conditionnement

 

 

L'art d'ouvrir les huîtres, le mode d'emploi

 

Munissez-vous d’une paire de gants, d’un torchon de cuisine pour les maintenir et d’un couteau à huîtres et souvenez-vous, ce n’est pas le couteau qui doit bouger mais le poignet qui tient l’huître !

 

 

La typologie

 

  • Une forme plate et arrondie
  • Une chair ferme et croquante au goût de noisette
  •  Espèce indigène européenne, déjà connue des Romains
  • Plus fragile que l’huître creuse et moins répandue
  • Appréciée des amateurs

 

FINE, SPÉCIALE, SUPER SPÉCIALE, LEUR DIFFÉRENCE ? LE TAUX DE CHAIR !

Le taux de chair correspond à ce qui se consomme à l’intérieur de l’huître. Il s’exprime en % du poids total du coquillage. Selon ce taux de chair, on parlera alors d’huître fine, spéciale ou super spéciale.

 

 

Taux de chair entre 6,5% et 10,5%

Chair fine, peu charnue

Pour des consommateurs occasionnels

 

 

Taux de chair entre 10,5 % et 12,5 %

Charnues et moins iodées que les Fines

Goût prononcé

Pour les amateurs

 

 

 Taux de chair supérieur à 12,5 %

Élevées en zone riche en phytoplancton

Goût très doux

Pour les consommateurs avertis

 

 

La typologie 

 

 

  • L’huître la plus répandue sur le marché
  • Issue d’écloserie ou captée naturellement dans les bassins d’Arcachon, de Marennes Oléron et des côtes Vendéennes, elle est ensuite élevée dans d’autres bassins de production
  • Met 2 à 4 ans pour atteindre une taille propre à la consommation

 

 

Le calibre 

 

Le calibre défnit la taille du coquillage. Mais attention, c’est à l’envers que l’on compte ! Les numéros 5 et 6 sont les plus petits calibres, et 1 et 0 les plus grands.

 

 

 

Les 7 bassins Français 

 

Avec ses 7 bassins de production, la France est le premier pays producteur d’huîtres.
Découvrez la diversité et la typicité de chaque bassin : à chaque bassin ses qualités gustatives !

 

 

Huître Marennes Oléron

L’appellation « de claire » est donnée aux coquillages affinés en fin d’élevage dans des « claires », anciens marais salants du bassin de marennes oléron. Cet affinage leur confère un goût iodé typique.

 

Fines de claire

Les plus connues de France

Idéales pour l’apéritif ou les petites

occasions

Se consomment froides avec du citron

ou du vinaigre aux échalotes

 

 

 

Huître du bassin d'Arcachon

 

Fines d'Arcachon

Peu charnues

Agréablement iodées

Un léger arrière-goût sucré

 

 

Spéciales (idéales à cuisiner) 

Calibre N°1 : grosse taille

Charnues

Idéales au four, gratinées ou farcies

 

 

Spéciales de Noirmoutier 

Saveur équilibrée

Réputées pour la finesse de leur chair

 

 

Huîtres de Normandie

 

Fines Agon BIO

Peu charnues et iodées

Équilibrées en bouche

Une coquille toute en rondeur unique

Élevées à faible densité

 

 

Isigny

Charnues et généreuses

Chair douce et croquante

Un léger parfum de noisette un peu sucré et iodé

 

 

Utah Beach 

Chair généreuse

Mâche intense

Goût doux de noisette

 

 

Huîtres fines de Bouzigues

Les plus iodées

Se distinguent des huîtres de l’Atlantique par leur mode d’élevage : élevées en suspension dans l’étang de Thau

 

Huîtres de Bretagne

 

Huîtres fines de Bretagne Sud 

Élevées dans la baie de Carantec

Affinées dans le Belon

Chair fine, délicate et iodée

 

 

Spéciales de Bretagne

Élevées dans le Morbihan, en baie de Quiberon

Charnues

Délicates et iodées

 

 

Plates de Bretagne affinées Belon 

Chair ferme et croquante

Goût noisette

Une saveur unique

Ouverture délicate

Convient aux amateurs et connaisseurs

 

 

Huîtres fines de Bretagne Nord

 

Fines de Cancale

Peu charnues et salées

Élevées dans la baie du Mont Saint Michel

Idéales pour les consommateurs occasionnels

 

 

Huîtres fines de Cancale BIO 

Élevées dans la baie du Mont Saint Michel

Nées en mer et élevées à faible densité

 

Sentinelle 

Les plus douces, élevées en Irlande en baie de Dundrum et Trawenagh

Pour les plus fins gourmets

Charnues et croquantes

Des notes de noisette et d’amande

 

 

Découvrez toutes nos actualités

actualité

Dossier : les légumes anciens

actualité

L’Alsace-Lorraine & les Bredeles

actualité

La Teurgoule

actualité

Conserver durablement votre fromage

actualité

Nouveautés : poêlée Thaï ou Satay ?

actualité

Les saveurs créoles sont à l'honneur !

Vous parlez de nous#grandfrais

Suivez l’actualité de l’enseigne et partagez vos recettes sur nos réseaux sociaux !